Le nerf le plus long du corps humain est le nerf sciatique. Il prend racine au niveau de la moelle épinière et longe toute la colonne vertébrale pour se terminer au niveau des pieds. Il sert principalement à assurer la motricité et apporte à la peau sa sensibilité.

Qu’est-ce que la sciatalgie ?

Une lésion du nerf sciatique peut provoquer d’importantes douleurs qui sont situées sur un seul côté du corps. La sciatalgie est également connue sous le nom de névralgie sciatique. Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur la manière de reconnaître une sciatalgie et les méthodes nécessaires pour la soigner correctement.

La sciatalgie n’est pas un trouble véritable ni une maladie mais il s’agit d’un symptôme d’une anomalie liée au fonctionnement du nerf sciatique à l’instar d’une hernie discale. Environ 2% à 14% de la population adulte est atteinte par la sciatalgie. Le degré de gravité du problème est lié à l’intensité de la douleur ressentie par le patient. Ce malaise est souvent causé par une compression qui se situe soit à la racine du nerf, c’est-à-dire au niveau des vertèbres lombaires, notamment en cas de hernie discale, soit tout au long du trajet du nerf comme c’est souvent le cas lorsque le patient présente des hématomes au niveau du muscle psoas.

La sciatalgie affecte principalement les personnes âgées qui possèdent une colonne vertébrale fragile mais de nos jours, les lésions du nerf sciatique touchent également les personnes qui mènent une vie sédentaire, ce qui provoque un déséquilibre considérable du système musculo-squelettique.

Les symptômes de la sciatique

Symptome sciatiqueLa sciatalgie se caractérise par une douleur ainsi qu’une sensation d’inconfort qui touche le bas du dos jusqu’aux jambes et qui se poursuit parfois jusqu’aux orteils. Le sujet ne ressent généralement la douleur que sur un côté de son corps et la douleur ressentie au niveau de sa jambe sera beaucoup plus intense que le malaise ressenti sur le bas du dos. Le malaise disparaît après une période de 4 à 8 semaines sans traitement. Vous pouvez toutefois avoir recours à des remèdes qui vous aideront à réduire la douleur et à suivre différentes thérapies recommandées par votre médecin.

Durant les périodes de crise, la personne souffrant de névralgie sciatique ressent des douleurs plus aigues lorsqu’elle tousse, éternue ou effectue des efforts physiques. Certaines formes de sciatalgie sont aggravées par une exposition du sujet à une chaleur intense ou au froid, notamment lorsqu’il reste longuement immobile. Les fourmillements, les engourdissements et la faiblesse au niveau de la jambe font également partie des symptômes de la névralgie sciatique.

Certaines personnes présentent également une atrophie musculaire et perdent le contrôle de la vessie ou de l’intestin. La douleur peut apparaître suite à un mouvement brusque comme le fait de se relever brutalement en passant l’aspirateur par exemple mais il arrive parfois que le malaise apparaisse progressivement au cours du maintien prolongé dans une posture inadéquate.

Les traitements contre la sciatique

Le premier geste à adopter lorsqu’on souffre de sciatalgie est de stopper tout type d’activité qui pourrait aggraver la douleur.

Pour cela, il est recommandé de prendre un repos d’une dizaine de jours en prenant régulièrement des antis inflammatoires, des relaxants musculaires ou des analgésiques que votre médecin traitant vous aura prescrit selon la gravité de vos symptômes.

Si ce traitement ne soulage pas votre douleur, votre médecin pourra effectuer des infiltrations locales à base de corticoïdes afin de réduire l’inflammation de la racine nerveuse. Une chirurgie sera recommandée en dernier recours.

Il est également possible de traiter la névralgie sciatique en éliminant les facteurs qui favorisent son apparition. Le stress et les problèmes psychologiques ainsi que le tabagisme sont des éléments qui peuvent provoquer des douleurs dorsales.

Une mauvaise posture et le soulèvement d’objets lourds, l’utilisation d’un matelas trop mou ou le port de chaussures qui ont des talons hauts favorisent l’apparition de douleurs dans le bas du dos. Optez pour un matelas et un oreiller qui apportera un confort optimal à votre épine dorsale et choisissez des chaussures qui ne perturberont pas l’équilibre de la partie supérieure de votre corps.

Votre médecin vous prescrira en outre un programme composé d’exercices personnalisés à pratiquer au quotidien afin d’éviter les éventuelles récidives.

Le traitement d’une sciatalgie demande une vigilance permanente car vous risquez de ressentir à nouveau des douleurs aigues au moindre faux mouvement tout au long de votre rééducation.

Des changements ergonomiques associées à des exercices physiques doux et un régime alimentaire équilibré accélèreront votre guérison et vous assurent un rétablissement sur le long terme.

Il est fortement déconseillé de procéder à une automédication lorsque vous souffrez de douleurs au niveau du dos car un traitement inadapté pourrait vous conduire à des douleurs chroniques et votre colonne vertébrale pourrait subir des dommages irréversibles.

Prévenir une sciatique

La sciatalgie peut toucher toute personne qui n’effectue pas assez d’activités physiques et qui sont sujets à une mauvaise circulation sanguine. Il est recommandé de pratiquer régulièrement du sport en prenant soin d’éviter les activités qui fragilisent le dos.

Il est également conseillé d’assister à des séances de kinésithérapie et de massage relaxant pour améliorer la circulation, réduire le stress et prévenir l’apparition de la sciatalgie.

Il est essentiel de prendre soin de sa santé pour éviter les problèmes de dos. Vous pouvez également suivre un traitement homéopathique pour vous aider à éliminer les premiers malaises que vous ressentez au niveau de votre dos.

N’oubliez pas de vous hydrater correctement et mangez sainement afin d’éviter les surcharges pondérales qui sont également des facteurs de risque d’apparition des douleurs dorsales.

N’hésitez pas à consulter votre médecin dès que vous ressentez un malaise au niveau de votre dos afin que vous puissiez bénéficier des meilleurs soins à temps car si vous attendez trop longtemps avant de soigner une sciatalgie, il est fort probable que vous n’arriviez pas à profiter d’une guérison totale, ce qui peut devenir handicapant dans votre vie quotidienne.

La sciatalgie peut survenir à tout moment de votre vie, il est essentiel de préserver votre santé avant l’apparition des premiers symptômes.