Soulager le mal de dos

Si le mal de dos est considéré comme un des fléaux du XXIe siècle, c’est parce que les personnes souffrant de douleurs dorsales sont de plus en plus nombreuses, et le phénomène n’est pas prêt décroître de sitôt, comme en témoignent les chiffres en fin 2016. Les lombalgies par exemple seraient la 3e cause des handicaps chroniques chez les 45-54 ans.
Il y a une dizaine d’années, une enquête menée par le Baromètre de la Santé estimait qu’environ 30% de la population souffrait régulièrement de maux dos, 27% chez les femmes et 36% chez les hommes, aujourd’hui ces chiffres ont grandement augmentés.
Les récentes enquêtes estiment qu’environ 30% des Français souffriront de mal de dos chroniques dans leurs vies et 80% connaitront des douleurs dorsales 

Je vous laisse avec deux reportages très intéressants concernant les causes des problèmes de dos, les conséquences et les éventuelles solutions :

Douleurs dorsales

L’impact des problèmes de dos des Français sur le système socio-économique est lui aussi à prendre en considération. En effet, plus de 100 000 accidents de travail menant à un arrêt d’activité sont causés par les maux de dos soit 13 % de l’ensemble des accidents de travail avec arrêt d’activité.

Exercices

En moyenne, une personne arrêtée pour des problèmes de dos ne travaille pas pendant 33 jours ce qui représente une perte annuelle de 3 600 00 journées de travail.
Mais cela ne s’arrête pas là, l’Assurance Santé estime à plus de 200 millions le nombre de consultations remboursées ayant pour motif .

Massage dos

C’est tout bonnement devenu la seconde cause de consultation chez le médecin !
Le mal de dos coûte 2,7 milliards d’euros à la collectivité pour vaincre ce fléau et il n’existe pas encore de solution miracle pour lutter contre un mal de dos. Pour plus d’informations, contactez notre équipe d’experts

Les causes du mal de dos

Il y a une multitude de cause pour le mal de dos, mais la plus commune est la contracture musculaire.
Les contractures musculaires se déclenchent lorsque vous vous penchez pour ramasser un stylo qui vient de tomber or un enfant en bas âge et que d’un coup vous sentez une douleur inhabituelle dans un muscle, une douleur courte mais intense. C’est comme cela que commence la plupart des maux de dos.
Il y a bien sur énormément d’autres causes au mal de dos.

Le mal de dos, un problème inhérent à notre évolution

causes mal de dosLes bipèdes que nous sommes ont fragilisé leurs colonnes vertébrales car les disques sont soumis à la charge gravitaire, surtout au niveau des lombaires.
Le quadrupède a moins de lombalgie que l’homme car son centre de gravité est situé au milieu du corps
La courbure vertébrale (cervicale, thoracique, lombaires) est essentielle car elle permet de répartir les charges.
Le problème est que l’on ne maintient pas toujours cette courbure naturelle, exemple en position assise, la position assise contrarie notre squelette.
Autres cause en jeu, la sédandatarité qui fait du disque intervertébral la première victime. Le disque intervertebral mesure 5mm et assure la flexibilité de la colonne vertébrale, si ce dernier perd de l’épaisseur ou de la résistance, il peut faire pression sur les nerfs du canal lombaires, c’est ce qu’on appelle l’hernie discale !
Quand on court, les disques supportent 7 fois le poids de notre corps ! (contre 3 lorsque l’on marche)

Des erreurs de diagnostiques

La médecine française est très peu formée à ces douleurs chroniques, car peu enseigné en faculté de médecine, c’est pourquoi la lombalgie est souvent synonyme d’errance de diagnostique..
De plus, les recherches dans le domaine du mal de dos sont rarement financées car c’est une « douleur sourde », personne n’en meurt à proprement parler, elles sont donc reléguées au second plan derrière Alzaêhmer et compagnie. Cela peut paraitre “normal”, pourtant les gens atteint de douleurs chroniques souffrent le martyre et sont souvent contraint d’arrêter de travailler.

Mal de dos mécanique

 

Le mal de dos mécanique concerne les problèmes de dos causés par un déplacement des vertèbres ou l’usure des disques intervertébraux.

Mauvaise position

Mauvaise position
Une personne qui ne fait pas attention à sa position pendant plusieurs années multiplie les risques de souffrir de mal de dos. En effet, l’usure ou le déplacement ne se fait pas en un jour, mais c’est bel et bien le temps qui crée ces problèmes.
Si vous n’avez pas l’habitude de vous tenir droit lorsque vous êtes assis devant votre ordinateur ou si lorsque vous regardez un film dans votre canapé votre posture n’est pas bonne au fil du temps des problèmes de dos risquent de faire leur apparition.
Il en est de même lorsque vous marchez dans la rue, si vous n’avez pas pour habitude de vous tenir droit vous augmentez considérablement vos chances de souffrir de mal de dos au moins une fois au cours de votre vie.
C’est donc quelque chose qu’il faut prendre en compte dès le plus jeune âge, chez les enfants il est important de leur inculquer les bonnes habitudes très tôt comme ça ils le feront naturellement.

Le sport, une autre cause possible des douleurs chroniques au dos

Il est aussi important de noter que les activités que nous effectuons dans la vie quotidienne peuvent aussi être la cause de maux de dos. En effet, si vous effectuez un sport qui sollicite beaucoup la région lombaire sans faire attention à vos mouvements il y a de grandes chances que vous allez souffrir de douleurs dorsales.
L’exemple le plus frappant étant les personnes qui pratiquent la musculation. Si l’on ne se fait pas aider par des personnes qualifiées il est très facile de prendre de mauvaise habitude qui peut être lourde de conséquences pour votre santé.
Une personne qui n’effectue pas un mouvement parfait au « soulever de terre » peut très vite se faire mal au dos, non seulement parce que le mouvement n’est pas bon, mais aussi, car les charges élevées demandent un effort intense au niveau des lombaires.

Le mal de dos neurologique

On appelle mal de dos neurologique tout les problèmes de dos liés à une inflammation.
De très nombreuses « maladies du dos » sont causées par une inflammation du nerf sciatique, la sciatique étant la plus commune. Les douleurs neurologiques ne sont absolument pas causées par les mouvements d’ailleurs la plupart des personnes souffrant de mal de dos lié à une inflammation ont des douleurs la nuit. Le gouvernement a publié un article intéressant sur le poids des cartables et les positions qu’un élève devrait avoir à l’école. Pour plus d’information, vous pouvez vous rendre iciLe gouvernement a publié un article intéressant sur le poids des cartables et les positions qu’un élève devrait avoir à l’école. Pour plus d’information, vous pouvez vous rendre ici.

Le mauvais coup

Un mauvais coup dans le dos peut tout aussi bien causer une blessure au niveau des muscles qu’au niveau de la colonne vertébrale et je vous assure que les deux sont la source de nombreux douleurs dorsales. Les chutes aussi une cause récurrente du mal de dos, notamment chez les personnes âgées.
Il y a certaines maladies qui peuvent causer un mal de dos plus ou moins douloureux. Des genoux qui ne fonctionnent pas correctement ont très souvent un impact sur le mal de dos, ou encore des maux de pieds. L’arthrite est elle aussi une source de mal de dos récurrent.
Une mauvaise posture contribue énormément au mal de dos.
Le pire est lorsque vous souffrez de contractures musculaires ou lorsque vous avez une maladie qui vous fait souffrir du dos et que en plus vous avez une mauvaise posture car adopter une bonne posture n’est pas quelques chose que l’on peut faire en un jour.
La mauvaise posture ne fait qu’aggraver la douleur que vous subissez et peut avoir de grave conséquence sur le long terme, c’est pourquoi nous vous recommandons de porter une attention toute particulière à votre posture.

Une mauvaise posture peut entraînée une mauvaise circulation sanguine et une mauvaise circulation sanguine à un impact sur la résistance des muscles aux contractions intenses.
Vous voyez on je veux en venir !
Les chaises que cela soit celles utilisées chez vous ou à votre bureau peuvent être la source de votre mal de dos. En effet, on ne prête pas assez attention à sa posture lorsque l’on est assis sur une chaise car on a tendance à adosser au dossier de la chaise n’importe comment.
Pourtant peu de chaise sont assez bien conçue pour permettre de garder une bonne posture. Le dos a besoin de support, notamment lorsqu’une personne reste assise pendant plusieurs heures d’affilées devant un ordinateur ou un bureau alors je ne vous dis pas de ne plus jamais vous adosser à votre chaise ou de la remplacer par un tabouret mais juste de faire un peu plus attention.
Il est malheureusement impossible de déterminer précisément les causes du mal de dos. Cependant, on sait qu’il existe 2 grands types de mal de dos que l’on appelle :
Mal de dos mécanique
Mal de dos dû à une mauvaise position

Les différents maux de dos

 

Si de nombreuses personnes souffrent de mal de dos au cours de leur vie, il existe de nombreuses manifestations de ces douleurs. En effet, la colonne vertébrale est un ensemble complexe et si certaines personnes souffrent au niveau des lombaires d’autres souffrent de douleurs au niveau des cervicales. La colonne vertébrale est composée de plusieurs parties qui sont toutes susceptibles de se détériorer et ainsi être la source de nouvelles douleurs. Que cela soit les vertèbres, les disques , les articulations, les ligaments ou encore les muscles, il faut prendre soin de l’ensemble de sa colonne vertébrale pour prévenir les maux de dos.

Les douleurs musculaires

La colonne vertébrale est entourée de fibre musculaire et de ligament qui peuvent, comme dans tout le reste du corps, entrainer des douleurs. En effet, si vous faites un effort trop violent ou un faux mouvement vous pouvez très bien vous faire une entorse lorsque le ligament se rompt ou un claquage lorsque les muscles se déchirent.
S’il est assez simple de détecter un claquage au niveau de la cuisse il l’est beaucoup moins aisé de le détecter au niveau du dos même si aujourd’hui grâce au progrès scientifique notamment au niveau de l’imagerie médicale cela reste possible.

La scoliose

Avant tout de chose, il est important de savoir que vous pouvez avoir une scoliose sans pour autant ressentir quoique se soit. On parle de scoliose lorsque la colonne vertébrale qui est censée former une ligne droite lorsque l’on regarde de face est en fait incurvée. Au lieu d’une simple ligne droite, la colonne vertébrale ressemble plus ou moins à un S.
Si la scoliose n’a rien d’alarmant, il faut toutefois se rendre chez son médecin de temps en temps pour être sur que la scoliose n’empire pas. La scoliose en elle-même n’est pas douloureuse, mais au fil des années des douleurs peuvent apparaître, car la colonne étant déformée certaines parties sont soumises à plus de pression que la normale.
Il est important d’avoir un suivi régulier lorsque la scoliose apparaît dès l’enfance. En effet, avec des cartables de plus en plus lourds de nombreux enfants souffrent de scoliose dès leur plus jeune âge et cela peut les handicaper si la scoliose devient trop importante.

La sciatique

La sciatique est une maladie des racines d’un nerf (une névralgie) et plus précisément du nerf sciatique. Elle est assez simple à détecter, car la douleur est très spécifique. En effet, la cause des douleurs étant l’irritation du nerf sciatique les douleurs se font ressentir tout le long du nerf.
Le nerf sciatique prend racine au niveau de la moelle épinière suit la colonne vertébrale, se prolonge le long de la jambe pour se terminer dans le pied. Une personne souffrant de sciatique aura donc un effet d’engourdissement et de fourmillements tout le long du nerf. Généralement la douleur commence par apparaître au niveau du sacrum et au fil des jours la douleur se propage tout au long du nerf.
Il est tout à fait possible de souffrir d’une sciatique en même temps que d’une hernie discale, car le nerf peut être comprimé à un endroit précis de la colonne vertébrale.
Pour en savoir plus sur les symptômes, les traitements et la prévention de la sciatique, visitez notre page sciatique

La lombalgie

La lombalgie est un terme générique qui décrit tous les problèmes liés à la région des lombaires, le plus connu étant le lumbago. On lui associe souvent l’adjectif aigu pour la décrire, car c’est une maladie passagère. Attention ici, beaucoup de personnes pensent que lorsqu’on parle d’une lombalgie aiguë on se réfère à l’intensité de la douleur, mais ce n’est pas le cas. Une lombalgie aiguë est une lombalgie qui s’est manifestée il y a moins de 6 semaines tandis qu’une lombalgie chronique fait référence à une lombalgie qui a vu le jour il y a plus de 6 mois.
Si le lumbago peut être très handicapant pendant plusieurs jours il finit toujours par se calmer. Il apparaît le plus souvent suite à un effort violent ou un faux mouvement. Les douleurs varient selon les personnes, mais le plus souvent elles sont intenses et la personne touchée ne peut pas faire grand-chose.
La spondylodiscite
Maladie peu fréquente, mais plus grave qu’une simple lombalgie la spondylodiscite correspond à l’infection d’un disque vertébral qui entraîne une destruction rapide aussi bien du disque touché que de la vertèbre. Il est donc important de consulter un médecin le plus rapidement possible pour éviter que l’agent infectieux se propage tout le long de la colonne.
La spondylodiscite peut être détectée par une prise de sang, mais nécessite le plus souvent le prélèvement d’une partie du disque. Une fois le disque identifié, le traitement peut commencer et un repos complet est exigé.
Si vous avez mal au dos essentiellement pendant la nuit et que de la fièvre apparaît, il est important d’appeler son médecin pour soulager son mal de dos rapidement.

La spondylolisthésis

On appelle spondylolisthésis, le glissement d’une vertèbre par rapport à celle présente au-dessous. Cela peut être détecté dès l’enfance et une personne qui pratique une activité sportive intensive très jeune a plus de chance d’en souffrir.
C’est notamment le cas pour les jeunes filles qui font de la gymnastique. Si la plupart du temps aucune douleur n’est ressentie, il se peut qu’elle entraine des complications comme une névralgie ou bien des douleurs au niveau des lombaires. Il n’est pas possible de remettre la vertèbre à sa place donc le traitement consiste à réduire au minima l’inflammation.
Le tassement vertébral
Le tassement vertébral est une fracture osseuse qui apparaît d’un coup seul coup suite à traumatisme violent. Il faut noter que les personnes souffrant de fragilité osseuse on plus de risque d’être atteint d’un tassement vertébral que la majorité des gens. En effet, leur fragilité osseuse ne leur permet pas de résister à autant de pression qu’une personne avec des os robustes.
L’hernie discale
Une hernie discale est diagnostiquée lorsqu’une anomalie au niveau des disques intervertébraux est détectée. Le disque intervertébral à pour but d’amortir les chocs entre chaque vertèbre pour ne pas que le frottement les use et est composé de deux parties une enveloppe (appelé annulus) et d’un noyau (nucleus). Si l’enveloppe est abimée alors le liquide gélatineux s’échappe du disque et crée ce qu’on appelle une hernie.
Si l’hernie discale peut être la cause de problème plus grave comme une sciatique, il est aussi tout à fait possible qu’aucune douleur ne se manifeste. Si votre hernie vous fait souffrir, plusieurs traitements sont possibles.

Derniers articles du blog